dimanche 29 janvier 2012

L'éclusier. (Jacques Brel)

(ou la vague épopée de dessins qui boivent la tasse)

 




 


 



 





 


(et une petite animation aussi)

Printemps des poètes 2012


Dis papa, tu me donnes un matin sans sommeil?
Je ne veux pas dormir tout de suite, pas avant d'avoir récolté mes rêves éveillés.
Je ne veux pas que la nuit s'endorme trop tôt,
pour pouvoir disperser tes rides sur l'eau.
Non, donne-moi une boussole qui ouvre les yeux, plutôt.

De temps..

(ou 5 chansons impatientes mises en volume)



LA ROUILLE-MANO SOLO
La rouille épaissit tout ce qu'elle détruit p'tit à p'tit sans un bruit.
Et puis elle a rien d'autre à faire.





LES CHOSES-TÊTES RAIDES
On s'abime où l'on se pose les papillons osent
mais la mer a repris les fossiles de nos folies
que fais-tu là? mais je sais pas j'passais par là
au coin du bois y avait ma vie qui m'attendait depuis trois siècles.





J'AI MENTI-TÊTES RAIDES
Et quand s'effilochent les pages du roman,
nos cloches vies ricochent on est percés dedans
comme on n'y voit pas on se le dit pas
le jour s'est levé et c'est déjà ça.




 

 L'ÉCLUSIER-JACQUES BREL




LA DANSEUSE-LO'JO
J'ai dansé le tango au bar des lilas
récolté le pistil des fleurs profanes
dans le jardin incendié du monde
et distillé l'impatience.

..en temps.

(ou les 5 mêmes chansons empressées mises en images)

 




 



En prenant des notes.


(ou l'étalage d'un bloc-notes de musiques, 
dessinées, découpées, et écrites,
matin midi et soir pendant trois semaines)






 



 






Rouge.